Si vous démarrez la lecture de cet article, vous savez certainement ce qu’est Google Shopping.
(Dans ce cas, passez directement à la partie 2. 😊 )

Mais puisque mon crédo est de simplifier l’accès aux technologies digitales, prenons notre temps et commençons par les bases.

Différence entre une campagne Google AdWords et une campagne Google Shopping.

La première différence est d’ordre visuel.
Ceci est une campagne Google AdWords.

Image_-_ADS_Chussures_VEJA_OK

Voyons maintenant à quoi ressemble une campagne Google Shopping.

Image_-_Google_Shopping_VEJA_-OK

La deuxième différence est davantage liée aux algorithmes : sur Google Shopping, on a moins la main sur le système d’enchères. On doit faire confiance à l’algorithme pour trouver à lui seul nos meilleurs acheteurs, les plus susceptibles d’acheter nos produits.

Attention, les enchères n’ont rien à voir avec le budget. On garde bien sûr totalement la main sur le budget, qu’il soit de 20 €, 100 € ou 10 000 € par semaine.

Mais sur Google Shopping, les enchères sont automatiques, elles sont « intelligentes ». Il suffit de définir son objectif et de laisser faire.
Pratique et efficace, l’algorithme de Google est très puissant et permet de cibler les bonnes personnes ! (Trop puissant, peut-être… Mais ça, c’est un autre sujet 😉)

Paramétrer sa première campagne Google Shopping via le Google Merchant Center

La première condition est d’avoir un compte Google Ads.
Il s’agit d’un compte sur Google qui vous permet de paramétrer vos campagnes AdWords. Pas de panique, c’est facile à installer : suivez les tutos Google et laissez-vous guider.

Il faut ensuite se familiariser avec un nouvel outil : le Merchant Center.

Tout d’abord et comme toujours :

1 – Créer votre compte Google Merchant Center 

Il faut au préalable avoir créé son compte Google puis communiquer toutes les infos requises.
Le Merchant Center est en quelque sorte le cerveau de votre campagne, l’endroit où Google sait qu’il retrouvera toute la base produits de votre e-commerce.

Une fois votre compte Google Merchant Center créé, vous devez :

 

2 – Télécharger votre catalogue produits sur le Merchant Center via un flux

Telecharger_un_flux_(1)_censored_(1)

Le catalogue de produits est un tableau qui répertorie vos produits. Il peut s’agir d’un fichier .xml, .csv/.xlsx ou d’une feuille de calcul Google Sheets. (Il est téléchargé via l’option ‘flux’ sur Google Shopping.)
Chaque produit correspond à une ligne du fichier.

Attention : Google demande des informations précises sur chaque produit. Certaines de ces informations, appelées « attributs », sont obligatoires : identifiant unique, titre explicite, description optimisée, lien, lien image, état d’usure, disponibilité, prix, marque, code GTIN, référence fabricant, catégorie produit Google, mode et montant de la livraison.
Si vous n’êtes pas en mesure d’indiquer le prix de livraison pour chacun de vos produits, sachez qu’il est possible de définir un tarif par tranche d’un kilogramme.

Parameteres_Livraison_censored
Tranches_KG

3 – Associer votre compte Google Merchant Center à votre compte Google Ads.

Vous l’avez compris, le Merchant Center est la base de données, mais il n’a pas accès aux espaces de publicités Google. Il faut donc l’associer à son « camarade » Google Ads.

Pour ce faire, il faut accéder au menu « Paramètres » (la petite roue crantée) et choisir « Comptes associés ».
Pour finaliser le rapprochement, vous devez accepter la demande depuis votre compte Google Ads. De la même façon, jetez un coup d’œil dans Paramètres.

Et voilà, tout est en place pour vous permettre de lancer votre première campagne Google Shopping directement depuis Google Ads.

Une campagne Google Shopping ne s’avère pas rentable pour tout le monde, mais je conseille à tous les e-commerçants d’en lancer une assez rapidement.
Ce n’est pas (trop) difficile techniquement parlant, il faut néanmoins avoir un fichier flux de produits complet et à jour.

L’intérêt, c’est que contrairement à ce qui se passe dans une campagne Google Ads, ici c’est Google qui « apprend » quels mots clés correspondent à une réelle intention d’achat pour votre produit.

Chez Co-marketons, avons mené des campagnes avec des ROAS (retour sur investissement publicitaire) de 3 000 % !
Chaque euro investi se convertit alors en 30 € de CA !
Mais attention ce n’est de loin pas toujours le cas cela dépend de votre produit, votre marché et de la concurrence.
Je vous invite à tester cette méthode, en investissant de petites sommes au départ puis en augmentant vos dépenses si les retours sont bons.
Nous nous tenons naturellement à votre disposition pour toutes questions. N’hésitez pas à nous contacter !

QUI A ECRIT CET ARTICLE ?

Sophie Frantz


Sophie Frantz

👋 Fondatrice de l'agence marketing Co-Marketons et heureuse hôte du podcast Les Intelligences Collectives, j'aide les organisations à optimiser leurs stratégies de développement.

 

Le meilleur des invités du podcast pour progresser en Intelligence Collective J’ai synthétisé les pépites des 15 premiers épisodes dans un document unique.