Pourquoi et comment lancer son podcast ?
Je m’appelle Sophie FRANTZ et j’ai créé l’agence co-marketons pour tous ceux qui veulent lier croissance et développement collectif. En mai 2020, en plein confinement, j’ai décidé de lancer mon propre podcast !

Un an après, il est temps de dresser un premier bilan…
J’ai publié 25 épisodes…
… Qui ont dépassé les 4 000 heures d’écoutes !
J’ai fait des rencontres merveilleuses…
…Et j’ai même décroché des contrats grâce à mon podcast !

(Mais autant vous le dire tout de suite, lancer son podcast avec pour objectif n° 1 de gagner de l’argent est une bien mauvaise idée.)

Le marché du podcast

Le marché du podcast explose.
Ces dernières années, le marché du podcast a connu un développement sans précédent à l’international. Le nombre de podcasts aurait même triplé l’année dernière, avec plus de 900 000 podcasts créés en 2020 !
En France, l’offre s’est également enrichie avec des contenus de plus en plus variés et le nombre de podcasteurs a bondi de 48 % en un an.
Je suis convaincue que c’est vraiment le bon moment pour lancer son podcast !
Mais comme dit précédemment, ne le faites pas directement pour gagner de l’argent.

Quatre bonnes raisons de lancer son podcast

La clé du succès, c’est d’avoir du temps (je n’aurais jamais pensé y passer autant d’heures !!!) et de persévérer. Malheureusement, beaucoup de podcasteurs ne passent pas la barre des cinq épisodes.
Avant de vous lancer, prenez le temps de réfléchir à ce qui vous motive.
Voici quelques raisons qui permettent de durer :

  • Pour me faire connaître, pour partager mon expertise et ajouter un outil de communication supplémentaire à ma stratégie d’entreprise
  • Pour sortir de ma zone de confort, pour oser m’exprimer plus et mieux
  • Pour apprendre et rencontrer d’autres professionnels autour d’un sujet qui me passionne
  • Pour augmenter mes revenus (indirectement), en créant par exemple une communauté autour du podcast

Pour ma part, le plus important a été les rencontres. Invités et auditeurs tous confondus.
Quel bonheur de s’exprimer et d’attirer des gens aux valeurs et envies similaires …
À ce sujet, je pense souvent à mon interview avec Alexandre Dana :
« Dis plus fort qui tu es et tu attireras des personnes qui te ressemblent. »

C’est tellement vrai.

Monter un podcast en quatre étapes – Tous les outils du podcasteur

Je reçois de plus en plus de messages de personnes qui souhaitent se lancer dans le podcast et qui me questionnent sur les outils et la façon de procéder.

J’ai même eu des demandes d’accompagnement rémunéré pour la réalisation de podcasts ! Propositions que j’ai déclinées, car ce n’est pas mon cœur de métier… Mais quand je vous dis qu’il est possible de gagner indirectement de l’argent grâce à cette activité😉
J’ai décidé de vous décrire ici mon process technique en quatre étapes pour débuter dans le podcast.

Enregistrer son épisode – À distance ou en face à face

J’utilise deux méthodes différentes pour enregistrer mes épisodes :
Pour les interviews à distance, j’utilise Zencastr. C’est un éditeur très facile à utiliser (connaissant ma patience avec les outils techniques, c’est une condition non négociable).

Dans Zencastr, je crée un lien par épisode et je l’envoie la veille à mon invité.
Cela me permet de lui rappeler notre rendez-vous et d’éviter les oublis – Je n’en ai d’ailleurs jamais eu.
L’invité n’a rien à télécharger, c’est très pratique.

Pour les épisodes en face à face, j’ai investi dans un enregistreur multipistes Zoom H5

C’est un petit appareil assez pratique, même si j’ai eu un peu de mal avec tous ces boutons au départ. Avec un peu de patience et de bonne volonté, il est très facile à utiliser !
Mais ne faites pas la même erreur que moi : ayez toujours un jeu de piles sur vous, cet appareil est très gourmand en énergie.

Ce qui nous conduit tout naturellement à la question récurrente des sauvegardes audio.
Je dois vous avouer que ce n’est pas mon point fort, mais l’expérience m’a permis de progresser dans ce domaine.

En présentiel, j’ai pris l’habitude d’installer mon ordinateur portable entre mon invité et moi-même, avec un micro au centre. J’enregistre alors la conversation avec Audacity, en parallèle de l’enregistrement sur mon ZoomH5.
Mais je vous reparlerai d’Audacity, plus tard, dans la partie « Montage ».
À distance, il est possible de réaliser un back-up à partir de l’outil Zoom, mais je ne l’ai jamais fait. J’habite un village et ma connexion Internet n’est pas très performante.
J’enregistre d’ailleurs mes épisodes uniquement avec le son ! Je demande à mes invités s’ils sont d’accord pour couper l’image.

Enregistrer à distance sans image ? Cela peut sembler étrange, mais il y a deux raisons à cela :
-Ma connexion (cf le point sur ma vie à la campagne 😉)
-Mais aussi (et peut-être surtout) car j’aime me concentrer sur la voix ; l’image a tendance à me distraire inutilement – « Suis-je bien coiffée ? » « Tiens, mais quel joli veston porte mon invité » 😊 etc.
Important : quel que soit le support d’enregistrement, enregistrez toujours une piste par voix !
(Sinon, les étapes suivantes seront un véritable cauchemar.)

Monter son épisode avec Audacity

Pour le montage, j’utilise un super outil, gratuit mais surtout très facile à utiliser !
Il s’agit du logiciel Audacity, qui est disponible sous licence libre sur Windows, MacOS et Linux. YouTube regorge de tutos pour vous aider à le prendre en main.
Cet outil vous permettra de couper les parties inutiles, de rajouter des pistes de sons externes, de rajouter des blancs

Le codéveloppement professionnel

Mixer son épisode – Ici, je délègue à 100 % mais il est possible de faire soi-même.

Tout le monde m’a conseillé d’utiliser le logiciel Auphonic pour traiter les sons.
Comme expliqué, la partie technique n’étant pas mon fort :-/ , j’ai opté pour une solution plus facile : je délègue cette partie.
Mais cela n’a pas toujours été facile. J’ai testé différents partenaires et différents modes de travail.

Voilà comment je fonctionne aujourd’hui.

  1. Je dépose toutes mes bandes sons sur un Drive.
    J’ai en tout six pistes (Introduction épisode + Teasing épisode + Musique + Ma voix + Voix invité + Conclusion)
  2. Je rédige un brief rapide, qui est toujours plus ou moins le même, mais je rajoute des infos sur des bugs précis dans l’épisode.
    P. ex : « Attention, à la minute 16, le son est trop bas »
  3. Je fais un message à mon partenaire pour lui dire que tout est sur le Drive, je lui indique le délai souhaité et j’attends qu’il me renvoie l’épisode mixé. 😊

J’ai trouvé de très bons partenaires, pour un tarif tout à fait correct, sur le site 5euros.com.

Héberger son épisode : j’ai choisi Anchor

Je travaille avec la plateforme d’hébergement Anchor, qui est gratuite.
Je ne suis pas fan des plateformes gratuites en ligne. Comme le dit l’adage : « Si c’est gratuit, le produit c’est vous ! »… J’ai toujours peur qu’ils disparaissent ou revendent des données.

Mais pour démarrer, j’ai préféré limiter les frais.

Je pense me tourner prochainement vers la plateforme Ausha. C’est un hébergeur français, que l’on me recommande régulièrement.
Pour héberger son podcast, c’est assez simple.
Il faut : 
– Créer un compte
– Donner un titre à son podcast
– Télécharger la vignette du podcast
– Rédiger une description du podcast
– Choisir une catégorie
– Télécharger son épisode
– Rédiger une description de l’épisode
– Télécharger la vignette de l’épisode
– Publier l’épisode
Prévoyez aussi quelques étapes supplémentaires pour sélectionner la plateforme de streaming audio que vous souhaitez utiliser (Apple, Spotify, Deezer…).
Vous aurez plus d’infos à ce sujet sur le très pratique ouvrage « Créer son podcast pour les nuls » de Pénélope Bœuf.

Voilà, vous avez les outils essentiels pour démarrer !
Mais vous l’aurez compris, je ne parle ici que des aspects « pratiques »…

N’oubliez pas que le plus important (si, si !) reste à faire : promouvoir son podcast.
Et là, on parle enfin d’un sujet qui me passionne : le marketing ! 😊
Je publierai prochainement un article sur ce sujet. Sur mes erreurs et mes réussites. 😉
En attendant, vous pouvez retrouver mes posts par épisode sur mon Linkedin .

QUI A ECRIT CET ARTICLE ?

Sophie Frantz


Sophie Frantz

👋 Fondatrice de l'agence marketing Co-Marketons et heureuse hôte du podcast Les Intelligences Collectives, j'aide les organisations à optimiser leurs stratégies de développement.

 

Le meilleur des invités du podcast pour progresser en Intelligence Collective J’ai synthétisé les pépites des 15 premiers épisodes dans un document unique.